observation préliminaire

Ce blog est ma création et, à ce titre, il est protégé, textes et images, par le "copyright', ou droit d'auteur (code de la propriété intellectuelle). Sauf pour un usage privé, toute reproduction sans mon autorisation est interdite.
POUR ME CONTACTER, laisser un message en commentaire.
Il est TRES IMPORTANT de lire la présentation complète de ce blog avant de consulter les messages (cliquer sur l'onglet correspondant). En effet, la cueillette des sauvages ne s'improvise pas (...) En aucun cas, les renseignements fournis dans ce blog ou les expériences culinaires personnelles relatées ici ne sauraient constituer une incitation à consommer des plantes sauvages (...), ni m'engager de quelque façon que ce soit vis-à-vis des lecteurs (...)
Dernier memo en date :
30 janvier 2016
Chers amis lecteurs, en attendant que je reprenne un par un les billets de ce blog dont certains lecteurs m'ont signalé qu'il était illisible car parfois écrit jaune sur blanc (*), je suis encore dans les temps pour vous souhaiter une très belle année 2016... Lire la suite ici http://bellessauvagesetplus.blogspot.fr/2016/01/blog-en-cours-de-restauration-non-non.html

vendredi 15 mai 2009

laitue sauvage





La laitue sauvage, encore l'une des plantes qui ont l'avantage de pouvoir être cueillies toute l'année, c'est certainement l'ancêtre des laitues (il y en a je ne sais plus combien d'espèces !) cultivées qu'on achète de nos jours chez notre marchand de légumes !
ATTENTION : il s'agit ici de la lactuca serriola, dite laitue de Saint-Joseph (astéracée), bon comestible, dont les feuilles sont d'un beau vert tendre côté recto, plus terne côté verso, et dont la croissance se fait en hauteur (jusqu'à plus de 2 mètres !).
Il ne faut pas la confondre avec la lactuca virosa, c'est-à-dire la laitue vireuse, qui contient des substances narcotiques et est donc considérée comme impropre à la consommation et même toxique à haute dose. Celle-ci ressemble un peu à la première, mais on la distingue quand même grâce à ses feuilles d'un vert beaucoup plus soutenu, d'un port plus étalé, même en pleine végétation. Sa rosette est d'ailleurs beaucoup plus volumineuse.


salade mélangée de printemps : laitue sauvage, plantain, stellaire intermédiaire, pissenlit



Au premier printemps, la laitue sauvage comestible sort ses belles rosaces toutes tendres, à ce moment-là son latex n'est pas encore agressif et elle est délicieusement goûteuse.


Suivant l'endroit où elle pousse, elle peut avoir les nervures de blanches à rougeâtres.


Comme elle monte vite en graine, elle ressème aussitôt et on peut ainsi la récolter presque toute l'année. Ci-dessus, une rosette d'automne, moins grasse que celle du printemps mais bonne à manger quand même.


Lorsqu'elle commence à monter, on peut encore cueillir les premières feuilles de la sommité.


A maturité (sa hauteur est assez impressionnante pour une salade !) ses tiges et feuilles se parent de petits piquants (stratégie de défense contre la sécheresse !) ; elle n'est alors plus bonne à manger car très amère, son latex devenant même assez agressif à l'odeur !
Elle peut pousser en colonie, c'est souvent ainsi que je la trouve.
*********

8 commentaires:

  1. Bonsoir,

    Je viens de visiter votre page sur les salades sauvages, et d'emblée je dis merci de nous proposer des photos aussi réussies et de bonne qualité.
    Je pense pouvoir faire la différence entre chaque salade à présent. Toutefois, je n'ai pas encore trouvé mon spécimen de salades, cueillie dans le jardin, et tant qu'elle ne m'aura pas dit son nom je ne la mettrais pas dans mon saladier. Elle n'est pas reconnue comme herbe toxique, elle ressemble fort à une salade.
    Je vous suggère un plus à votre blog : permettez aux internautes d'envoyer une photo de l'organisme végétal recherché, et installez une espèce de forum, afin que chacun donne son avis sur une plante, en fasse l'identification.

    RépondreSupprimer
  2. Il existe beaucoup de blogs sur le thème des plantes sauvages (comestibles ou non), Anonyme, je vous remercie de vous être arrêté(e) sur celui-ci qui est très modeste, juste un lieu de partage d'une passion, c'est pourquoi j'y publie beaucoup de photos, mon plaisir commençant par là avant celui de la cuisine, pour la reconnaissance des plantes, contrairement à d'autres qui préfèrent juste suggérer, ils sont délibérément plus radins en photos, quand, pour ma part, effectivement, je ne vois pas l'intérêt d'un tel blog sans laisser la possibilité aux gens de reconnaître une plante dans la nature... Malheureusement, je n'ai pas trop le temps de transformer ce blog en forum, et d'ailleurs, je ne sais pas le faire !!! Sans compter qu'il en existe un qui est très bien, exactement dans le sens que vous voulez, que m'avait d'ailleurs suggéré Véronique (du blog "cuisine sauvage", qui propose de très bonnes suggestions d'utilisation en cuisine desdites plantes, voir dans ma liste de blogs). Pour le forum, c'est ici :
    http://plantes.sauvages.free.fr/
    Sinon, un autre blog que j'adore pour la reconnaissance des plantes sauvages, c'est celui de Peter ("monotarcie", également dans ma liste de blogs), très complet avec de très belles photos fort représentatives, une mine de renseignements visuels et textuels, un lieu de transmission de connaissances sans limite, juste pour le plaisir de partager !!! Merci pour votre passage et votre sympathique commentaire.
    PS : vous avez raison, tant qu'on a pas identifié avec certitude une plante, vaut mieux ne pas consommer. Même une salade ! J'ai beaucoup de photos de cette famille, je vais en publier d'autres à votre intention dès que je les aurai recensées...

    RépondreSupprimer
  3. Heil justement je voulais savoir si la serriola avais un effet narcotic ??

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. La serriola est bon comestible, elle n'a pas la propriété de la virosa, c'est cette dernière qui, d'après ma documentation, possèderait des substances narcotiques qui pourraient être néfastes à haute dose. Pour ma part, je me contente de consommer la serriola, qui est excellente en salade sauvage.

    RépondreSupprimer
  6. bonjour,

    J'habite près de Nantes et je vois dans mon jardin fleurir de nombreuses petites salades sauvages (surtout dans les tapis de mousses) qui paraissent appétissantes mais que je n'arrive pas à déterminé...
    Pouvez vous m'aider?
    Pour les visualiser vous pouvez accéder aux photos ici : https://picasaweb.google.com/Yopotcho/SaladeSauvages?authuser=0&feat=directlink

    Merci d'avance

    M E L E N

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Melen,
    Merci pour la visite, j'ai essayé d'aller regarder vos photos, mais je n'ai pas réussi avec le lien que vous avez laissé. Si vous pouvez me les envoyer par courriel, j'essaierai de vous aider, volontiers ! Dans mon jardin costamoricain, j'ai souvent porcelle, pissenlit, laiteron, picridie, crépis, laitues diverses, lampsane, sisymbre, toutes plantes délicieuses en salade ou cuites !

    RépondreSupprimer
  8. ... si je retrouve des photos de toutes ces plantes, je les publierai pour vous.

    RépondreSupprimer

Libellés

2018 (1) acacia (6) actualité (1) agaric des bois (1) agaric sylvestre (1) ail des ours (2) ail triquètre (5) alliaire (4) arbres (1) arroche (1) arroche en arbrisseau (1) automne (1) bardane (4) beignet (4) berce (7) bernaches (1) bette (1) bette maritime (5) betterave (1) bière (1) bigorneau (2) blogs (4) blogs amis (7) blogs recommandés (2) bonbon (1) boulettes (2) bourdaine (1) bourrache (2) bourse à pasteur (1) brèdes (1) bretagne (15) buccins (1) calamar (1) camélia (1) champignons (8) chardonneret élégant (1) châtaigne (1) chou marin (2) ciboulette (2) clavaire crépue (1) clématite des haies (1) clitocybe améthyste (2) clitocybe laqué (1) colza (3) combava (1) confiture (8) consoude (6) contribution lecteurs (1) coques (3) cornouille (1) coulemelle (1) crabe vert (1) cramaillote (2) crambe maritime (2) crème dessert (1) cressonnette (1) criste (3) cross over (2) cross over (blogs) (1) cueillette (1) cuisine exotique (1) dédicace (6) dessert (3) diplotaxis(fausse roquette) (1) dolmades (4) égopode (2) encre de seiche (1) étourneau sansonnet (1) excidie glanduleuse (1) farce (2) farci (1) farcis (1) faune (1) feuille de pêcher (1) feuilleté (1) ficaire (1) fiche (4) fiches (18) fistuline hépatique (3) fleur de pissenlit (1) fleurs (2) gateau (3) gâteau (4) gelée (7) glace (2) glaucienne jaune (1) goeland (1) guimauve (1) helvelle crépue (1) histoire (1) huîtres (6) huppe fasciée (1) inconnues à identifier (2) interlude (2) jardin (3) laitue sauvage (3) lampsane (1) lavatère (1) lavatère maritime (1) lépiote élevée (1) lierre terrestre (3) liqueurs (2) livres (2) lotte (1) lunaire ou monnaie du pape (1) maceron (3) mahonia aquifolium (1) maquereau (1) mauve royale (3) mauve sylvestre (1) mélisse (1) merisier à grappes (1) mésanges (1) moineau domestique (1) morille (1) moutarde (2) mûre (7) navet sauvage (1) neige (1) nems (2) obione (2) oiseaux (4) oiseaux terrestres (2) oreille de judas (1) ortie (1) paillassons (1) pain (1) palourdes (3) papillon (1) pariétaire (1) passiflora caerulea (1) pause (1) pavot cornu (1) pêche (1) pêche à pied (1) perruche (1) phytolaque (6) pic noir (1) picridie (1) pied bleu (1) pinson des arbres (2) pissenlit (7) pivert (1) plantes sauvages (1) pleurote (2) poisson (4) porcelle (1) poule au riz (1) praires (1) printemps (1) pruneau (1) prunelle (1) prunes (4) pub (1) purée (1) quiche (1) ravenelle (2) réédition (1) rencontres (2) renouée du Japon (5) résolutions (1) rhododendron (2) risotto (3) ronce (1) roumazzava (1) roussette (1) rumex (1) salade (4) salades (2) sambos (2) sauces (1) sauve à l'estragon (1) seiche (1) sirop (3) sorbier des oiseleurs (3) soupe (6) souvenir (1) souvenirs parisiens (1) sureau (7) tag (1) tanaisie (1) tartinades (1) tempête (1) tourteau (1) trémelle (1) tussilage (2) vin (1) violette (1) voeux (3)