observation préliminaire

Ce blog est ma création et, à ce titre, il est protégé, textes et images, par le "copyright', ou droit d'auteur (code de la propriété intellectuelle). Sauf pour un usage privé, toute reproduction sans mon autorisation est interdite.
POUR ME CONTACTER, laisser un message en commentaire.
Il est TRES IMPORTANT de lire la présentation complète de ce blog avant de consulter les messages (cliquer sur l'onglet correspondant). En effet, la cueillette des sauvages ne s'improvise pas (...) En aucun cas, les renseignements fournis dans ce blog ou les expériences culinaires personnelles relatées ici ne sauraient constituer une incitation à consommer des plantes sauvages (...), ni m'engager de quelque façon que ce soit vis-à-vis des lecteurs (...)
Dernier memo en date :
30 janvier 2016
Chers amis lecteurs, en attendant que je reprenne un par un les billets de ce blog dont certains lecteurs m'ont signalé qu'il était illisible car parfois écrit jaune sur blanc (*), je suis encore dans les temps pour vous souhaiter une très belle année 2016... Lire la suite ici http://bellessauvagesetplus.blogspot.fr/2016/01/blog-en-cours-de-restauration-non-non.html

mardi 8 juin 2010

cueillette du jour (fausse roquette, égopode...)



Je venais de goûter mon sirop de sureau, je l'ai trouvé tellement délicieux que j'ai eu envie d'en refaire. Mais le temps étant plutôt incertain, je ne voulais pas m'aventurer trop loin dans le bois de crainte d'être surprise par l'orage, un phénomène qui m'effraie toujours autant que lorsque j'étais enfant, après avoir vu la foudre tomber sur le grand tilleul qui faisait la fierté de la place du bourg, le fendant en deux ! Je me souviens d'une fois où, alors haute comme trois pommes, j'avais été terrifiée par un coup de tonnerre sur le chemin entre l'école et la maison. J'avais tout laissé tomber, et le cartable, et le chandail, dans le fossé et j'avais pris mes jambes à mon cou, c'était vraiment ça, j'avais l'impression de courir comme ces sauteurs de haies, de me propulser le corps plié en deux, la jambe parallèle au corps et ma tête touchant presque mon pied à chaque foulée ! Ouf, j'étais arrivée à la maison juste avant que l'orage éclatât. Depuis, ma peur de l'orage ne s'est pas atténuée, et j'évite de sortir dès que j'entends le tonnerre ou que je vois des éclairs zébrer le ciel, car je ne suis pas sûre qu'aujourd'hui je serais encore capable de courir de la sorte pour y échapper ! Mon coin à sureau étant un peu loin, j'y ai finalement renoncé. Rebroussant chemin, et bien que je ne cherchasse rien de particulier, je suis passée à côté de quelques bonnes sauvages et j'ai prélevé un peu de chaque plante parmi lesquelles (v. photo ci-dessus) :
1. Diplotaxis tenuifolia ou fausse roquette, dont je ne me lasse pas dans les salades, rien à voir avec la roquette cultivée dont je trouve le goût de plus en plus doux, alors que le côté très piquant qui me plaît tant ;
2. Egopode (Aegopodium podagraria), une plante dont j'adore l'arôme. En beurre pour accompagner un poisson blanc, c'est divin ; sinon, crue ou cuite, elle se prête à beaucoup de préparations, mais j'ai remarqué que plus on la cuit et plus elle perd ce parfum et cette saveur particulière oscillant entre le céleri, l'angélique...
3. Alliaire officinale (Alliaria petiolata), dont la repousse est continuelle tout au long de l'année ; j'en ai trouvé dont les feuilles faisaient plus de... 15cm de circonférence, cela m'a donné l'idée de les utiliser comme des feuilles de vigne pour faire des "dolmades" ;
4. Colza (Brassica napus), une plante très commune et totalement délaissée, qui s'est naturalisée un peu partout. Ici, évidemment, elle n'a rien de comparable en taille avec celle que je cueille en Bretagne qui peut attendre jusqu'à 1m de haut, dont les jeunes pousses ou feuilles sont délicieuses juste sautées à la poêle avec un peu d'huile d'olive et de l'ail. J'utilise également ses fleurs en grappe serrée quand elles sont jeunes, façon "brocoli". Toute la plante a un goût rappelant le chou, la moutarde des champs, le navet... Moi j'adore !
5. Mélisse (Melissa officinalis), une plante souvent cultivée dans les jardins de curé.

Ci-dessus : diplotaxis tenuifolia (crucifère à fleurs jaunes, ce qui le distingue du diplotaxis erucoides, à fleurs blanches, plus proche de la roquette cultivée (Eruca sativa)

Ci-dessus : feuilles de colza - Ci-dessous : colza en fleur

Ci-dessous : feuilles d'égopode 
 

 
salade composée (hareng, saumon fumé, pdt, batavia et fausse roquette)

salade composée (laitue, crabe des neiges, avocat,tomate, fausse roquette)
*********

7 commentaires:

  1. Je ne savais pas qu'on trouvait de la roquette à l'état sauvage, en encore moins que le colza pouvait se manger comme légume vert, mais je ne suis pas sûre de pouvoir le distinguer de toutes ces plantes aux feuilles un peu découpées et à fleurs jaunes qui poussent un peu partout sur le bord des routes par ici, dommage, c'est plein d'oméga 6, paraît-il ! Elles ont l'air délicieuses, tes salades composées.
    Mado
    PS : tu t'es réfugiée sur ce blog, qui produit bien plus que l'autre !!!

    RépondreSupprimer
  2. Quelle belle cueillette, plutôt sympa ce genre de promenade ! La roquette, j'aime beaucoup, mais je trouve que la cultivée devient de plus en plus fade, c'est dommage car c'est avant tout son goût piquant qui relève bien les salades que j'appréciais... Je me prends une cuillérée d'huile de colza tous les matins, c'est bon pour la santé ! Comme Mado, je n'aurais pas eu l'idée de la consommer en légumes ! J'espère que tu ne le cueilles pas au bord des routes où, effectivement, il rend les talus assez gais !

    RépondreSupprimer
  3. Mince, mon commentaire d'hier soir a disparu !
    De mémoire, j'y disais que tu avais de la chance, car de mon côté, chaque fois que je trouvais du diplotaxe, c'était sur les bords de routes. Aussi près des sources poluantes que sont les voitures : pas question de le récolter !
    J'avais aussi ajouté ce lien à propos de roquette.

    RépondreSupprimer
  4. C'est toujours impressionnant de voir un orage, surtout en mer ! J'adore l'égopode, mais je n'aurais pas pensé en trouver si près de Paris ! Quelle cueilleuse, tu m'épates !

    RépondreSupprimer
  5. Si ça intéresse quelqu'un, j'ai des graines de roquette cultivée que j'ai selectionné depuis 5-6 ans, les feuilles sont énormes et le goût est prononcé, elles sont en train de sécher sur pied sur un rebord de fenêtre.

    RépondreSupprimer
  6. Oui, oui, CitronVert, je veux bien des graines de roquette, je vais en mettre dans ma Bretagne, vous pourrez venir la brouter après (j'espère qu'elle pousse toute seule sans soins, histoire de lui donner un goût un peu sauvage... Hum, c'est juste que je n'y vais pas souvent, j'ai une petite friche avec de la bonne terre qui ne demande qu'à être cultivée, mais il faut être sur place, sinon, les louzous font la loi (même si, maintenant, la plupart finissent dans mon assiette !)... Je vais bientôt mettre quelques photos pour vous, amis blogueurs, pour vous familiariser avec les sauvages maritimes de mon coin !

    RépondreSupprimer
  7. colibri, contrairement à la fausse roquette qui semble pousser à l'infini, la vrai roquette est une annuelle, elle fleurit puis meurt, elle poussera toute seule si tu arrives à faire produire assez de graines, je te fais un courrier dès qu'elles sont bien sèches.

    RépondreSupprimer

Libellés

acacia (6) actualité (1) agaric sylvestre (1) ail des ours (1) ail triquètre (3) alliaire (4) arbres (1) arroche (1) arroche en arbrisseau (1) bardane (2) beignet (4) berce (7) bernaches (1) bette (1) bette maritime (4) betterave (1) bière (1) bigorneau (2) blogs (4) blogs amis (5) blogs recommandés (2) bonbon (1) boulettes (2) bourdaine (1) bourrache (2) bourse à pasteur (1) bretagne (14) buccins (1) calamar (1) camélia (1) champignons (6) chardonneret élégant (1) châtaigne (1) chou marin (1) ciboulette (2) clavaire crépue (1) clématite des haies (1) clitocybe améthyste (1) clitocybe laqué (1) colza (3) combava (1) compagnon rouge (2) confiture (8) consoude (6) contribution lecteurs (1) coques (3) cornouille (1) coulemelle (1) crabe vert (1) cramaillote (2) crambe maritime (1) crème dessert (1) cressonnette (1) criste (3) cross over (2) cross over (blogs) (1) cuisine exotique (1) dédicace (5) dessert (3) diplotaxis(fausse roquette) (1) dolmades (4) égopode (2) encre de seiche (1) étourneau sansonnet (1) excidie glanduleuse (1) farce (2) farci (1) farcis (1) faune (1) feuille de pêcher (1) ficaire (1) fiche (3) fiches (16) fistuline hépatique (1) fleur de pissenlit (1) fleurs (2) gateau (3) gâteau (4) gelée (7) glace (2) glaucienne jaune (1) guimauve (1) histoire (1) huîtres (6) huppe fasciée (1) inconnues à identifier (1) jardin (4) laitue sauvage (1) lampsane (1) lavatère (1) lavatère maritime (1) lépiote élevée (1) lierre terrestre (2) liqueurs (2) livres (2) lunaire ou monnaie du pape (1) maceron (3) mahonia aquifolium (1) maquereau (1) mauve royale (3) mauve sylvestre (1) mélisse (1) merisier à grappes (1) mésanges (1) moineau domestique (1) moutarde (2) mûre (7) navet sauvage (1) nems (2) obione (2) oiseaux (2) oiseaux terrestres (2) oreille de judas (1) paillassons (1) pain (1) palourdes (1) papillon (1) pariétaire (1) passiflora caerulea (1) pause (1) pavot cornu (1) perruche (1) phytolaque (6) pic noir (1) picridie (1) pinson des arbres (1) pissenlit (7) pivert (1) plantes sauvages (1) pleurote (2) poisson (2) poule au riz (1) praires (1) printemps (2) pruneau (1) prunelle (1) prunes (4) pub (1) purée (1) quiche (1) ravenelle (1) réédition (1) rencontres (1) renouée du Japon (5) résolutions (1) rhododendron (2) risotto (2) ronce (1) rumex (1) salade (3) salades (1) sambos (1) seiche (1) sirop (3) sorbier des oiseleurs (3) soupe (5) souvenir (1) sureau (7) tag (1) tanaisie (1) tartinades (1) tempête (1) tourteau (1) trémelle (1) tussilage (2) violette (1) voeux (1)