observation préliminaire

Ce blog est ma création et, à ce titre, il est protégé, textes et images, par le "copyright', ou droit d'auteur (code de la propriété intellectuelle). Sauf pour un usage privé, toute reproduction sans mon autorisation est interdite.
POUR ME CONTACTER, laisser un message en commentaire.
Il est TRES IMPORTANT de lire la présentation complète de ce blog avant de consulter les messages (cliquer sur l'onglet correspondant). En effet, la cueillette des sauvages ne s'improvise pas (...) En aucun cas, les renseignements fournis dans ce blog ou les expériences culinaires personnelles relatées ici ne sauraient constituer une incitation à consommer des plantes sauvages (...), ni m'engager de quelque façon que ce soit vis-à-vis des lecteurs (...)
Dernier memo en date :
30 janvier 2016
Chers amis lecteurs, en attendant que je reprenne un par un les billets de ce blog dont certains lecteurs m'ont signalé qu'il était illisible car parfois écrit jaune sur blanc (*), je suis encore dans les temps pour vous souhaiter une très belle année 2016... Lire la suite ici http://bellessauvagesetplus.blogspot.fr/2016/01/blog-en-cours-de-restauration-non-non.html

mardi 25 mai 2010

aïe, aïe, aïe...

Canard à la mangue et à l'ail des ours 
... il fait déjà très chaud, trop chaud pour moi, fini les cueillettes à moins d'y aller aux aurores ! Euh, si je vous dis que lorsque mon patron m'appelle à 10h du mat, et qu'il me demande s'il ne me réveille pas, vous comprendrez la difficulté pour moi, à moins qu'on me promette de tomber sur une forêt d'ail des ours (Allium Ursinum L.) ! Je m'aperçois que je n'ai toujours pas publié le billet sur cette délicieuse plante sauvage comestible alors qu'elle doit déjà être en fanaison ! Dommage, car c'est une plante que j'adore depuis que je l'ai rencontrée cette année. Et grâce à un énorme colis qu'a eu la gentillesse de m'envoyer CitronVert (obsédé culinaire notoire) il y a quelque temps, j'ai pu m'en régaler de plusieurs façons, surtout que cette plante sauvage est comestible dans toutes ses parties : les feuilles, la tige, les fleurs, le bulbe dont, paraît-il, les ours raffolent, d'où son nom populaire.
Sur le blog de CitronVert ainsi que sur les autres blogs de cuisine sauvages qui figurent en référence à droite, vous trouverez plein de recettes : pour ma part, j'en ai fait du pesto, délicieux sur des tartines, j'en ai mis dans une sauce au vin jaune pour agrémenter une poularde à la place de l'ail normal, c'était d'une finesse en bouche incomparable, j'en ai fait du beurre d'ail pour tartiner une grillade de viande rouge, à tomber par terre, j'en ai mis dans une sauce à la mangue pour accompagner un canard rôti, bref, dommage qu'on n'en trouve pas toute l'année car c'est une plante dont je ne me lasserai jamais !
Normal, j'aime l'ail cultivé, cet ail si bon pour la santé et que beaucoup ne supportent pas. Ce qui n'est pas mon cas, heureusement, je ne concevrais pas la cuisine sans ail ni oignon, elle me paraîtrait bien fade.

 
      Soupe aux asperges et à l'ail des ours 
Le beurre d'ail des ours : dans les pâtes, sur une grillade, dans des légumes vapeur, c'est bon partout !

J'en ai l'eau à la bouche rien que d'en parler. Et super facile à faire ! Il suffit de malaxer en pommade du beurre avec de l'ail des ours haché fin, saler et poivrer selon goût ! Laisser reposer au frigo quelques heures avant d'utiliser. Ce beurre peut se conserver plusieurs jours au frais.
DESCRIPTION :
Plante de la famille des Alliacées, vivace à bulbe, à deux feuilles larges, souples et alvéolée, à nervures parallèles, d'un beau vert luisant, sur long pétiole tendre, vivant en colonies dans les bois  frais. Fleurs d'un blanc pur à six pétales assez étalées mais groupées au bout d'une tige unique nue. Toute la plante dégage une forte odeur d'ail, ce qui le distingue, heureusement, du muguet, plante très toxique.
UTILISATION CULINAIRE :
Toute la plante est comestible crue ou cuite. Son goût d'ail en permet les mêmes utilisations. Je lui trouve un goût plus subtil. Et elle est plus digeste, assurément.
En bouquet, c'est pas mal non plus, et ça permet de la conserver à température ambiante.
ATTENTION, risque de confusion à la cueillette
Ci-dessus : il est très difficile de distinguer les feuilles de muguet (TOXIQUE) de celles de l'ail des ours (COMESTIBLE) pour un oeil pas très exercé quand les plantes ne sont pas en fleurs. La texture des unes et des autres est assez différente, l'ail des ours est plus soyeuse au toucher, et, son signe distinctif les plus évident est évidemment son odeur d'ail très prononcé.
Je profite de ce billet pour remercier encore une fois CitronVert de sa générosité, comme quoi, il n'y a pas que des trolls sur Internet, et l'amitié virtuelle peut aboutir à des échanges fort riches. Je lui dédicace mon canard à la mangue ! Comme il cuisine mieux que moi, je pense qu'il en devinera la recette tout seul !!!
*****

4 commentaires:

  1. Avant cette année, j'ignorais tout de l'existence de l'ail des ours mais entre Pauline (Beau à la Louche), Lilo (cusine campagne) et maintenant toi, vous avez su parlé à ma gourmandise ! Le problème maintenant va être d'en dénicher dans ma campagne mais ce sera pour l'année prochaine ! J'ai un gros coup de cœur pour ton beurre d'ail des ours :-)

    RépondreSupprimer
  2. La température va chuter. Tu vas de nouveau pouvoir partir en cueillette !
    Mais je pense que ce coup de chaleur a été définitivement fatal aux derniers pieds d'ail des ours (dans mon coin en tout cas).
    Y a plus qu'à attendre l'année prochaine.

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas la peine de me remercier, c'est déjà assez que tu partages ma passion pour l'ail des ours!!
    D'habitude je préfère manger uniquement les inflorescences quand la fleur n'est pas encore ouverte (cela ressemble au Hè), mais cette année j'ai découvert les graines, quand elles sont vertes et tendres, elles sont croquantes et explosent en bouche avec un arrière goût sucré mais plus fort en goût que les fleurs.

    RépondreSupprimer
  4. Aaargh ! La fraîcheur, oui, Nicolas, mais la pluie non, non, non, mes pauvres fleurs de sureau et d'acacia vont être détrempées ou moisir ! Dommage, j'ai commencé à faire du sirop, c'est long mais ça sent bon dans la maison ! Oui, pour l'ail des ours, je me rattraperai l'année prochaine, maintenant que j'ai deux super adresses ;))

    RépondreSupprimer

Libellés

acacia (6) actualité (1) agaric sylvestre (1) ail des ours (1) ail triquètre (3) alliaire (4) arbres (1) arroche (1) arroche en arbrisseau (1) bardane (2) beignet (4) berce (7) bernaches (1) bette (1) bette maritime (4) betterave (1) bière (1) bigorneau (2) blogs (4) blogs amis (5) blogs recommandés (2) bonbon (1) boulettes (2) bourdaine (1) bourrache (2) bourse à pasteur (1) bretagne (13) buccins (1) calamar (1) camélia (1) champignons (6) chardonneret élégant (1) châtaigne (1) chou marin (1) ciboulette (2) clavaire crépue (1) clématite des haies (1) clitocybe améthyste (1) clitocybe laqué (1) colza (3) combava (1) compagnon rouge (2) confiture (8) consoude (6) contribution lecteurs (1) coques (3) cornouille (1) coulemelle (1) crabe vert (1) cramaillote (2) crambe maritime (1) crème dessert (1) cressonnette (1) criste (3) cross over (2) cross over (blogs) (1) cuisine exotique (1) dédicace (5) dessert (3) diplotaxis(fausse roquette) (1) dolmades (4) égopode (2) étourneau sansonnet (1) excidie glanduleuse (1) farce (2) farci (1) farcis (1) faune (1) feuille de pêcher (1) ficaire (1) fiche (3) fiches (16) fistuline hépatique (1) fleur de pissenlit (1) fleurs (2) gateau (3) gâteau (4) gelée (7) glace (2) glaucienne jaune (1) guimauve (1) histoire (1) huîtres (6) inconnues à identifier (1) jardin (4) laitue sauvage (1) lampsane (1) lavatère (1) lavatère maritime (1) lépiote élevée (1) lierre terrestre (2) liqueurs (2) livres (2) lunaire ou monnaie du pape (1) maceron (3) mahonia aquifolium (1) maquereau (1) mauve royale (3) mauve sylvestre (1) mélisse (1) merisier à grappes (1) mésanges (1) moineau domestique (1) moutarde (2) mûre (6) navet sauvage (1) nems (2) obione (2) oiseaux (2) oiseaux terrestres (1) oreille de judas (1) paillassons (1) pain (1) palourdes (1) papillon (1) pariétaire (1) passiflora caerulea (1) pause (1) pavot cornu (1) perruche (1) phytolaque (6) pic noir (1) picridie (1) pinson des arbres (1) pissenlit (7) plantes sauvages (1) pleurote (2) poisson (2) poule au riz (1) praires (1) printemps (2) pruneau (1) prunelle (1) prunes (4) pub (1) purée (1) quiche (1) ravenelle (1) réédition (1) rencontres (1) renouée du Japon (5) résolutions (1) rhododendron (2) risotto (1) ronce (1) rumex (1) salade (3) salades (1) sambos (1) sirop (3) sorbier des oiseleurs (3) soupe (5) souvenir (1) sureau (7) tag (1) tanaisie (1) tartinades (1) tempête (1) tourteau (1) trémelle (1) tussilage (2) violette (1) voeux (1)