observation préliminaire

Ce blog est ma création et, à ce titre, il est protégé, textes et images, par le "copyright', ou droit d'auteur (code de la propriété intellectuelle). Sauf pour un usage privé, toute reproduction sans mon autorisation est interdite.
POUR ME CONTACTER, laisser un message en commentaire.
Il est TRES IMPORTANT de lire la présentation complète de ce blog avant de consulter les messages (cliquer sur l'onglet correspondant). En effet, la cueillette des sauvages ne s'improvise pas (...) En aucun cas, les renseignements fournis dans ce blog ou les expériences culinaires personnelles relatées ici ne sauraient constituer une incitation à consommer des plantes sauvages (...), ni m'engager de quelque façon que ce soit vis-à-vis des lecteurs (...)
Dernier memo en date :
30 janvier 2016
Chers amis lecteurs, en attendant que je reprenne un par un les billets de ce blog dont certains lecteurs m'ont signalé qu'il était illisible car parfois écrit jaune sur blanc (*), je suis encore dans les temps pour vous souhaiter une très belle année 2016... Lire la suite ici http://bellessauvagesetplus.blogspot.fr/2016/01/blog-en-cours-de-restauration-non-non.html

jeudi 27 mai 2010

acacia (sirop de fleurs)

Heureusement que, avant la chute des températures et la pluie, j'ai pu faire une belle récolte de fleurs d'acacia. Outre leur utilisation habituelle en beignets, j'en ai fait des gâteaux, et comme c'est Roland Garros en ce moment, j'en ai profité pour joindre l'utile à l'agréable tout en déculpabilisant de rester scotchée devant le petit écran, en préparant quelques fleurs en vue de leur transformation en sirop. Le travail de séparer les pétales des pédoncule et pistil est en effet très fastidieux et prend beaucoup de temps : pour un grand saladier contenant environ 100 grappes de fleurs, cela m'a pris presque trois heures ! Autant se mettre un DVD avec un film, avec beaucoup de dialogues de préférence et pas trop captivant car vous n'aurez pas trop l'occasion de lever les yeux ! Pour ma part, je ne peux pas dire que j'ai regardé le tennis, j'ai juste aperçu l'insolite tenue de Vénus Williams. Bof, bof... Il n'y a pas de quoi en faire des gorges chaudes, mais paraît que si !
Mais revenons à ce bel arbuste dont j'ai déjà abondamment parlé dans mes précédents billets sur lui, l'acacia (Robinia Pseudoacacia L.). En réalité, il s'agit ici du faux-acacia, son vrai nom est "robinier", mais il est improprement connu sous le nom de « acacia », étant précisé que le vrai acacia est le mimosa aux petites fleurs jaunes en minuscules pompons, l'un et l'autre étant surveillés de près comme invasifs.


 
C'est un arbre qui peut atteindre +25 mètre de hauteur. Alors n'oubliez pas votre échelle, ou cherchez-en un à votre hauteur, il y en a, heureusement, sinon je n'en mangerais jamais !!!
DESCRIPTION :
Arbre épineux de haute futaie originaire de l’est de l’Amérique du Nord, à fleurs blanches en grappe très parfumées. Son bois de très bonne qualité est très largement exploité dans différents domaines, notamment en construction navale. ATTENTION, seules ses fleurs sont comestibles, les graines ainsi que le reste de la plante sont toxiques. Et il n'est pas conseillé non plus de consommer ses fleurs crues en grosses quantités, elles peuvent ainsi se révéler vomitives.
UTILISATIONS CULINAIRES : 
Les fleurs sont délicieuses en beignets, en gâteau, en sirop…
On peut également les utiliser en plats salés, en omelette, plat de poissons blancs... Enfin, à vous de faire jouer votre inventivité en la matière.
Ma recette de sirop de fleurs d’acacia pour 1 litre de sirop
- 1l d’eau pure
- 1kg de sucre cristallisé
- 100 grappes de fleurs
- 2citrons frais sans l'écorce mais avec le ziste (peau blanche)

Il faut quand même beaucoup de patience et de temps pour séparer les pétales des pédoncule et pistil, avant d'en obtenir un grand saladier ! Heureusement que ces fleurs sentent vraiment bon, une odeur qui me rappelle beaucoup celle du jasmin. Toute la maison embaume de ce parfum suave pendant quelques jours.
préparation et cuisson
- enlever les pédoncules et pistils des fleurs pour ne garder que les pétales
- faire macérer ces pétales dans l’eau mélangée au sucre, avec les citrons coupés en morceaux, au frais, pendant 2 ou 3 jours,
- le jour de la cuisson, mettre dans la bassine à confiture (ou autre ustensile de cuisson), porter à ébullition puis cuire à feu assez vif pendant 20 mn,
- filtrer et mettre en bouteille stérilisée au préalable (j’utilise des bouteilles à vis : une fois la bouteille remplie, je ferme et la retourne jusqu’à complet refroidissement, ce qui permet de finir la stérilisation si on n’a pas pris les précautions nécessaires au départ).
Avec la quantité d'ingrédients susvisée, j'ai obtenu exactement un litre de sirop. En principe, il devrait se garder assez longtemps, mais j'avoue que je ne suis pas une fan de sirop et je n'ai guère eu l'occasion d'en faire assez pour savoir s'il tenait plus d'un an ! En me basant sur le principe de mes confitures que je fais et mets en pot de la sorte et qui ne moisissent quasiment jamais, même au bout de trois ans (il y en a comme ça, qui restent au fond des placards, alors que d'autres partent à une allure hallucinante !), je ne devrais pas avoir de mauvaise surprise. Ce serait plus judicieux d'en faire dans des bouteilles de moindre contenance, car une fois ouverte, on doit savoir qu'il vaut mieux conserver au frigo.
Voilà, il ne reste plus qu'à créer vos étiquettes et à les coller sur la bouteille (c'est le moment que je préfère !). 
ATTENDRE quand même une bonne semaine avant de consommer ! Diluée avec de l'eau fraîche, en boisson désaltérante l'été, c'est très bon ! Ce sirop étant assez épais, on peut en arroser des gâteaux, telles les crêpes, par exemple.
*****

17 commentaires:

  1. J'aurais adoré essayé ta recette mais pas un seul robinier en vue par chez moi... Et maintenant c'est peut être trop tard pour la cueillette, non ? En tout cas tu me fais saliver avec ton sirop !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas forcement Gourmandises Chroniques..j ai fait une magnifique cueillette hier mais ceci dit il faut faire vite...mais les abeilles font les 3X8 lol...un régal cette cueillette entre l odeur des fleurs et le bourdonnement des abeilles...heureusement les arbres montent trrrrres haut donc je n ai pas dérangé les demoiselles et maintenant...j ai une recette de sirop...ca va changer des beignets ...merci pour cette recette.

      Supprimer
  2. Merci pour la simple richesse de ton espace, j'y viens souvent et y apprends beaucoup, mes sorties Natures en deviennent encore plus attryantes!...

    RépondreSupprimer
  3. Belle étiquette et jolies bouteilles ! Ma grand mère faisait la même chose avec les fleurs de sureau dont le goût est assez proche de celui du litchi, c'est curieux ! J'aime bien tes photos, ça met toujours l'eau à la bouche, même si, comme toi, je ne raffole pas des sirops, j'en mets juste dans des cocktails fantaisie quelquefois.

    RépondreSupprimer
  4. ... Roland Garros, j'adore aussi, et j'ai la chance d'avoir des places gratis tous les ans !

    RépondreSupprimer
  5. Quelle patience, mais est-ce une nécessité de séparer les pétales du pédoncule et du pistil ? J'ai regardé un peu les recettes sur le net, elles préconisent effectivement cette opération dont je ne vois pas trop l'intérêt??? Et elles parlent aussi d'ajouter de l'acide citrique, pour la conservation, je suppose. En tout cas, comme Nelson, j'aime beaucoup l'étiquette et je le goûterai volontiers ton sirop !
    Dis donc, ferais-tu partie des absentéistes motif Roland Garros ?!!

    RépondreSupprimer
  6. J'ai appris que cette fleur était comestible par Michelaise; Nos petit bois en sont remplis de ces hauts arbres et à chaque printemps observant cette magnifique floraison je n'aurais jamais pensé en faire un jour des beignets. Pour le sirop ce sera l'an prochain car les grappes semblent commencer à faner.
    Je n'aurai plus le même regard dorénavant! Il sera donc en plus gourmand!
    Bonne journée
    Martine de Sclos

    RépondreSupprimer
  7. Le mien n'est pas encore fleuri, j'attends pour faire ce sirop, ce sera un premier essai!!!
    Ah! les premières fois!!!!!
    Merci Colibri!

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    J'ai commencé la recette, effectivement j'ai mis 3 heures pour détacher les pétales des 100 grappes de fleurs !!!.... mais installée dans mon jardin accompagnée du chant des oiseaux et avec l'odeur si suave dégagée par les fleurs, le temps a passé vite finalement.
    Néanmoins, j'ai une question sur l'étape du jour de la cuisson : faut-il enlever les fleurs qui ont macéré ou au contraire les laisser lorsque l'on commence la cuisson à feu vif pendant 20 minutes ?
    A bientôt et merci de la réponse.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Chantal,
    je cuis avec les fleurs, je les enlève quelques petites minutes avant la fin de la cuisson : pour ce faire, soit j'utilise l'écumoire, soit je verse de grandes louchées dans un chinois au-dessus de la bassine. Faire attention pour ne pas se brûler. Une fois toutes les fleurs - ou presque - enlevées, je redonne juste un petit bouillon puis j'arrête la cuisson... C'est vrai que le parfum suave dégagée par ces fleurs rend la tâche très agréable, à chaque fois, je me dis que je me roulerais bien dedans, ou j'en mettrai bien dans mon eau de bain ! Merci pour la visite !

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour ta réponse, j'allais justement me mettre à la cuisson et sans ta réponse j'aurais préalablement enlevé les fleurs !!!
    Je ne me lasse pas de cette odeur, ce matin en faisant mon jogging c'était un pur bonheur...
    Je n'ai pas de bouteilles avec des gros goulots comme sur ta photo, (j'ai tout mis au recyclage c'est mâlin !) je vais donc prendre des bouteilles ordinaires (avec bouchon à vis) que j'ai ébouillantées.
    C'est une bonne idée l'eau du bain.... après tout pourquoi ne mettre quelques grappes dedans....
    Merci encore....

    RépondreSupprimer
  11. Formidable, merci des conseils ! Le parfum est extra. En revanche, je pense que mon sirop n'est pas assez épais, tant pis pour moi, il faudra le consommer plus vite. Avec de l'eau fraîche, c'est désaltérant, avec de l'eau chaude, c'est comme une bonne tisane pour le soir.
    A bientôt et encore merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un plaisir de saison, très court pour les beignets, plus dilué dans le temps pour le sirop ! J'ai tout raté cette année, dommage pour moi, il me reste un seul pot de gelée, que je vais déguster à la petite cuiller en attendant l'année prochaine ! Merci pour le com !

      Supprimer
  12. Pour ma part, j'utilise mon sirop pour parfumer les salades de fruits frais. original en goût ! essayez !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une excellente idée, ce sera aussi pour l'année prochaine, plus une goutte de sirop de ce breuvage que j'adore, vraiment, pour son parfum très délicat et son goût délicieux ! Merci.

      Supprimer
  13. Bonjour,
    J'essaie de faire du sorbet avec ce délicieux sirop. J'ai mis 1 volume de sirop pour 5 d'eau.
    Est-ce que l'un d'entre vous a déjà essayé de faire du granité ou du sorbet ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Chantal,
      Pour le granité, mon sirop était assez liquide je mets 1 vol. de sirop pour seulement 1/2 vol d'eau pour avoir surtout le goût de fleurs d'acacia !. Je mélange dans un bac à glace en métal, je mets au congel,, et je gratte avec une fourchette une fois toutes les demies-heures environ pour que cela ne prenne pas en glace ! C'est vrai que le sirop d'acacia est délicieux, dommage que je n'en fasse jamais assez d'une année sur l'autre !

      Supprimer

Libellés

acacia (6) actualité (1) agaric sylvestre (1) ail des ours (1) ail triquètre (3) alliaire (4) arbres (1) arroche (1) arroche en arbrisseau (1) bardane (2) beignet (4) berce (7) bernaches (1) bette (1) bette maritime (4) betterave (1) bière (1) bigorneau (2) blogs (4) blogs amis (5) blogs recommandés (2) bonbon (1) boulettes (2) bourdaine (1) bourrache (2) bourse à pasteur (1) bretagne (14) buccins (1) calamar (1) camélia (1) champignons (6) chardonneret élégant (1) châtaigne (1) chou marin (1) ciboulette (2) clavaire crépue (1) clématite des haies (1) clitocybe améthyste (1) clitocybe laqué (1) colza (3) combava (1) compagnon rouge (2) confiture (8) consoude (6) contribution lecteurs (1) coques (3) cornouille (1) coulemelle (1) crabe vert (1) cramaillote (2) crambe maritime (1) crème dessert (1) cressonnette (1) criste (3) cross over (2) cross over (blogs) (1) cuisine exotique (1) dédicace (5) dessert (3) diplotaxis(fausse roquette) (1) dolmades (4) égopode (2) encre de seiche (1) étourneau sansonnet (1) excidie glanduleuse (1) farce (2) farci (1) farcis (1) faune (1) feuille de pêcher (1) ficaire (1) fiche (3) fiches (16) fistuline hépatique (1) fleur de pissenlit (1) fleurs (2) gateau (3) gâteau (4) gelée (7) glace (2) glaucienne jaune (1) guimauve (1) histoire (1) huîtres (6) huppe fasciée (1) inconnues à identifier (1) jardin (4) laitue sauvage (1) lampsane (1) lavatère (1) lavatère maritime (1) lépiote élevée (1) lierre terrestre (2) liqueurs (2) livres (2) lunaire ou monnaie du pape (1) maceron (3) mahonia aquifolium (1) maquereau (1) mauve royale (3) mauve sylvestre (1) mélisse (1) merisier à grappes (1) mésanges (1) moineau domestique (1) moutarde (2) mûre (7) navet sauvage (1) nems (2) obione (2) oiseaux (2) oiseaux terrestres (2) oreille de judas (1) paillassons (1) pain (1) palourdes (1) papillon (1) pariétaire (1) passiflora caerulea (1) pause (1) pavot cornu (1) perruche (1) phytolaque (6) pic noir (1) picridie (1) pinson des arbres (1) pissenlit (7) pivert (1) plantes sauvages (1) pleurote (2) poisson (2) poule au riz (1) praires (1) printemps (2) pruneau (1) prunelle (1) prunes (4) pub (1) purée (1) quiche (1) ravenelle (1) réédition (1) rencontres (1) renouée du Japon (5) résolutions (1) rhododendron (2) risotto (2) ronce (1) rumex (1) salade (3) salades (1) sambos (1) seiche (1) sirop (3) sorbier des oiseleurs (3) soupe (5) souvenir (1) sureau (7) tag (1) tanaisie (1) tartinades (1) tempête (1) tourteau (1) trémelle (1) tussilage (2) violette (1) voeux (1)