observation préliminaire

Ce blog est ma création et, à ce titre, il est protégé, textes et images, par le "copyright', ou droit d'auteur (code de la propriété intellectuelle). Sauf pour un usage privé, toute reproduction sans mon autorisation est interdite.
POUR ME CONTACTER, laisser un message en commentaire.
Il est TRES IMPORTANT de lire la présentation complète de ce blog avant de consulter les messages (cliquer sur l'onglet correspondant). En effet, la cueillette des sauvages ne s'improvise pas (...) En aucun cas, les renseignements fournis dans ce blog ou les expériences culinaires personnelles relatées ici ne sauraient constituer une incitation à consommer des plantes sauvages (...), ni m'engager de quelque façon que ce soit vis-à-vis des lecteurs (...)
Dernier memo en date :
30 janvier 2016
Chers amis lecteurs, en attendant que je reprenne un par un les billets de ce blog dont certains lecteurs m'ont signalé qu'il était illisible car parfois écrit jaune sur blanc (*), je suis encore dans les temps pour vous souhaiter une très belle année 2016... Lire la suite ici http://bellessauvagesetplus.blogspot.fr/2016/01/blog-en-cours-de-restauration-non-non.html

mercredi 14 avril 2010

incroyable...

...mais peut-être vrai ?!!! Il y a quelques semaines, je vous ai soumis à l'identification (ici) une plante, au démarrage de sa végétation, que je soupçonnais être la consoude, ce qui me faisait douter étant l'étendue de sa propagation. Aujourd'hui,

si je vous montre cette photo... Vous me dites ?

 
Puis celle-ci, en précisant que les feuilles froissées sentent le poisson, vous confirmez ?

Enfin, celle ci-dessus, vous penserez peut-être comme moi : "Pas de doute, il y a même le bourdon qui a l'habitude de faire des petits trous dans les fleurs !"

Mais si je vous montre la photo ci-dessous, vous commencerez par écarquiller les yeux, n'est-ce pas, 
... en vous disant qu'il est peu habituel de la voir pousser si serrée en colonie pareille...

...pour, en fin de compte, être aussi perplexe que moi en découvrant l'image ci-dessus : s'il s'agit bien de la consoude comme toutes les caractéristiques le laissent à penser, ce serait la première fois que j'en vois une forêt entière, enfin, une belle clairière totalement envahie, à perte de vue !!! Ce bois de Vincennes, décidément, m'étonnera toujours !

En effet, c'est plutôt en isolé, comme ci-dessus, que je la connais, la consoude. Celle-là, je la vois tous les ans, elle est beaucoup plus rugueuse, le côté velcro est déjà présent à ce stade de végétation.
J'attends avec impatience votre avis !
Et pour les cueilleurs parisiens, si vous voulez l'adresse exacte, je vous l'envoie par mail sur demande, avec plan du bois !
Merci, en tout cas, si vous passez sur ce billet, de me dire ce que vous en pensez, moi je reste sceptique face à cette étendue "sauvage", à moins que la ville ait décidé de semer de la consoude dans le bois, je ne vois pas d'explication rationnelle à un tel envahissement, et sur une étendue pareille. C'est impressionnant !

*******

17 commentaires:

  1. Ca alors !
    Tu vas te régaler ...
    Je n'ai jamais vu un tel parterre, sauf pour l'ail des ours.

    En automne, tu vas pouvoir sans arrière pensée tester cette crème :
    http://www.blogg.org/blog-73749-billet-837442.html
    si tu te balade sur le net tu trouveras plein de variantes.

    J'ai une recette du même genre, racines 2/3 et feuilles 1/3, parfumée à l'essence de lavande, qui paraît-il est excellente pour les articulations aussi.

    Pour ma part, toujours pas fait, parce que je ne trouve pas assez souvent cette plante pour oser utiliser ses racines. Mais devant une colonie pareille, je n'hésiterais pas, même au printemps...

    RépondreSupprimer
  2. Idem ...je n'en ai jamais vu autant !!!!( la photo est superbe ) tu vas pouvoir te faire des " over-doses " de petits plats :en tarte avec lardons et poivrons ou en soupe .....
    J'espère que tu as passé de bonnes vacances
    Bonne semaine
    A+++sACHA

    RépondreSupprimer
  3. Plus rien ne m'étonne de toi, après les pleurottes de 4 kg, les colonies de consoude de 5000m²...même pas peur!

    RépondreSupprimer
  4. - Eh oui, Véro, je vois sur beaucoup de blogs des photos de "forêts" d'ail des ours, cela ne m'aurait pas étonnée s'il s'était agi de lui. Pour la consoude, c'est vraiment curieux d'en trouver un tel parterre, j'en reste encore interrogative. Mille mercis pour le lien et pour la recette : comme toi, je fais attention, quand je cueille, de ne pas dépeupler ou anéantir une plante qui ne pousse pas en nombre. Mais là, je ne vais pas me gêner, je vais éclaircir, cela leur fera du bien !!!
    - Toi aussi, Sacha, ça t'étonne, hein ? Merci pour tes suggestions de recette, car, jusqu'à présent j'avoue que je n'en trouvais pas assez pour l'expérimenter d'une façon variée en cuisine (à part l'éternelle friture façon sole !!!). Je publierai quelques photos de mes vacances grand écart Bretagne-Jura : très mauvais temps dans la première (vents violents nord, nordet, pluie, giboulées, la totale, même pas pu tailler tous mes arbustes !), beau mais froid dans le second, avec, dans les deux de belles lumières pour les photos... Merci pour ta visite, et bonne semaine à toi aussi, ainsi qu'à tes galopins à moustaches !!!
    - Mais si, mais si, CitronVert, peeuurrr : et si c'était un mirage et que demain, quand j'y retournerai avec mon petit panier et la tête pleine de recettes de mes copinautes, plus rien !!!!!

    RépondreSupprimer
  5. ... J'vous jure que je n'ai pas truqué les photos !!!

    RépondreSupprimer
  6. Waou !!! On dirait une poussée à la façon de l'ail des ours...
    Comme les autres "commentateurs", je suis impressionné par une telle quantité et même curieux de la constater de visu (si ta proposition tiens encore). Jamais vu une telle densité.
    Pourtant, aucun doute n'est permis. Les fleurs tubulaires, les feuilles poilues, leur forme(maintenant qu'elles sont plus développées, c'est plus évident)...
    Avec une telle quantité, tu vas pouvoir enchainer beignets, soupes, roulés et plein d'autres recettes. Mais attention de ne pas en abuser, à haute dose, la consoudes est toxique pour le foie..

    RépondreSupprimer
  7. Merci, Nicolas, pour la confirmation et les recommandations ! Je vais m'empresser d'aller sur ton superblog pour avoir quelques idées de recettes de cette plante que j'utilisais jusqu'à présent bien parcimonieusement, d'abord parce que je ne la trouvais jamais en grande quantité, ensuite pour les raisons que tu indiques et qui valent pour beaucoup de "sauvages". En ce qui concerne la consoude, il semble, d'après F.Couplan, qu'elle serait beaucoup moins toxique qu'on ne l'a cru à un moment. De toute façon, ce que j'aime dans ces plantes de la nature, c'est qu'on suit leur cycle de végétation suivant les saisons, ce qui fait que je n'en consomme jamais en quantité, trois ou quatre fois dans l'année ! Je t'envoie par courriel un plan du bois, avec l'emplacement de ce tapis magique (d'ici demain soir), tu vas bien trouver à nous concocter une nouvelle super recette avec ton imagination fertile dans ce domaine !

    RépondreSupprimer
  8. Alors là je reste "baba"!!!!! Les miennes sont plutôt bleues et je trouve que celles là ressemblent un peu aux "coucous" mais pas leurs feuilles. Je donne ma langue au chat!!!!
    Bizarre j'ai dit bizarre!!!!
    Bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  9. Oui, Enitram, la consoude peut tout aussi bien avoir des fleurs jaunâtres, rosées ou bleu-violet, voire pourpre. Ici, toutes les caractéristiques, jusqu'à l'odeur de poisson, ainsi que ses principaux critères d'identification répondent à sa description botanique, ce qui surprend c'est, même si elle peut pousser en colonie, l'étendue de celle-ci, c'est incroyable, hein !!! Bonne soirée à toi aussi et merci pour ta visite ici !

    RépondreSupprimer
  10. Je viens de réviser quelques bouquins sur la consoude, il paraît qu'il est fréquent qu'elle pousse en grande colonie... Mais à ce point-là, c'est quand même extraordinaire, je trouve !!! En tout cas, Nicolas, si tu fais comme Saint-Thomas, merci de nous confirmer... recette à l'appui. Euh... n'aie crainte, ne crois pas que je te prenne pour un cobbaye, car il paraît que, d'après les dernières études scientifiques, les éléments toxiques de la plante n'ont d'effet que... sur les animaux de laboratoire, donc tu ne risques rien !!!

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour "colibri",
    Wow ! Quelle surprise alors. Moi qui me demandais où j'allais chercher de la consoude en Région Parisienne... j'ai appris à la préparer avec François Couplan et sa femme, Françoise... beignets, tartare... quel délice !
    Etes vous d'accord de m'envoyer le plan de cette merveilleuse découverte ?
    En tous cas, merci de votre blog, je le suis de près, tout comme celui de Nicolas, vos deux blogs sont formidables, merci de partager cette passion.
    Belle semaine à vous
    Mila

    PS : mon adresse email : miladaczATyahooPOINTfr

    RépondreSupprimer
  12. Bienvenue, Mila ! Puisque deux grands cueilleurs que sont Nicolas et Véro sont aussi certains que moi que c'est la consoude, et que je ne suis pas gasconne, je t'envoie par e-mail le plan demandé ! Bonne cueillette, et si tu as des recettes, elles seront les bienvenues ! Quelle chance d'avoir pu cuisiner avec le couple Couplan, leurs ouvrages sont de mes références préférées pour les sauvages...

    RépondreSupprimer
  13. J'aime beaucoup tes photos. Elles ont une lumière qui fait plaisir.
    Je ne cuisine pas encore les plantes sauvages mais j'en prends de la graine sur les blogues !
    Merci à toi.

    RépondreSupprimer
  14. Et si une cueilleuse venait avec toi directement, ce serait possible ? Moi je dis ça, je ne dis rien, arriverais-je à te reconnaitre parmi ces soit-disant consoudes ;))) ?

    RépondreSupprimer
  15. - Coucou Lôlà, oui, oui, on se croise quelquefois chez Nicolas, je vois bien que tu commences à t'y mettre, bravo ! Oui, oui, aussi pour la lumière, nous en avons besoin pour le mental !
    - En voilà une bonne idée, Vanessa ! Mais il faudra attendre la mi-mai car en ce moment, je n'ai pas trop le temps de partir en cueillette, on pourra peut-être organiser une petite promenade "nature-découverte", ce sera aussi la saison des phytolaques ! En attendant, si tu veux trouver les jeunes consoudes, c'est très facile, je t'envoie le plan...Je ne sais plus si tu as une adresse e-mail, le mien figure dans le haut du bandeau à gauche... En Bretagne, aussi, où je suis plus disponible, tu pourras venir avec tes petit et grand hommes ! On en reparle !

    RépondreSupprimer
  16. moi je veux bien apprendre à cueillir aussi :)

    une promenade nature découverte ça nous plairait bien avec mon mari...nous venons d'arriver dans la RP. Du coup je veux bien le plan, je t'écris!

    RépondreSupprimer
  17. - Bienvenue Sabine, merci pour la visite et le courriel, je t'ai répondu par la même voie !

    RépondreSupprimer

Libellés

acacia (6) actualité (1) agaric sylvestre (1) ail des ours (1) ail triquètre (3) alliaire (4) arbres (1) arroche (1) arroche en arbrisseau (1) bardane (2) beignet (4) berce (7) bernaches (1) bette (1) bette maritime (4) betterave (1) bière (1) bigorneau (2) blogs (4) blogs amis (5) blogs recommandés (2) bonbon (1) boulettes (2) bourdaine (1) bourrache (2) bourse à pasteur (1) bretagne (13) buccins (1) calamar (1) camélia (1) champignons (6) chardonneret élégant (1) châtaigne (1) chou marin (1) ciboulette (2) clavaire crépue (1) clématite des haies (1) clitocybe améthyste (1) clitocybe laqué (1) colza (3) combava (1) compagnon rouge (2) confiture (8) consoude (6) contribution lecteurs (1) coques (3) cornouille (1) coulemelle (1) crabe vert (1) cramaillote (2) crambe maritime (1) crème dessert (1) cressonnette (1) criste (3) cross over (2) cross over (blogs) (1) cuisine exotique (1) dédicace (5) dessert (3) diplotaxis(fausse roquette) (1) dolmades (4) égopode (2) étourneau sansonnet (1) excidie glanduleuse (1) farce (2) farci (1) farcis (1) faune (1) feuille de pêcher (1) ficaire (1) fiche (3) fiches (16) fistuline hépatique (1) fleur de pissenlit (1) fleurs (2) gateau (3) gâteau (4) gelée (7) glace (2) glaucienne jaune (1) guimauve (1) histoire (1) huîtres (6) inconnues à identifier (1) jardin (4) laitue sauvage (1) lampsane (1) lavatère (1) lavatère maritime (1) lépiote élevée (1) lierre terrestre (2) liqueurs (2) livres (2) lunaire ou monnaie du pape (1) maceron (3) mahonia aquifolium (1) maquereau (1) mauve royale (3) mauve sylvestre (1) mélisse (1) merisier à grappes (1) mésanges (1) moineau domestique (1) moutarde (2) mûre (6) navet sauvage (1) nems (2) obione (2) oiseaux (2) oiseaux terrestres (1) oreille de judas (1) paillassons (1) pain (1) palourdes (1) papillon (1) pariétaire (1) passiflora caerulea (1) pause (1) pavot cornu (1) perruche (1) phytolaque (6) pic noir (1) picridie (1) pinson des arbres (1) pissenlit (7) plantes sauvages (1) pleurote (2) poisson (2) poule au riz (1) praires (1) printemps (2) pruneau (1) prunelle (1) prunes (4) pub (1) purée (1) quiche (1) ravenelle (1) réédition (1) rencontres (1) renouée du Japon (5) résolutions (1) rhododendron (2) risotto (1) ronce (1) rumex (1) salade (3) salades (1) sambos (1) sirop (3) sorbier des oiseleurs (3) soupe (5) souvenir (1) sureau (7) tag (1) tanaisie (1) tartinades (1) tempête (1) tourteau (1) trémelle (1) tussilage (2) violette (1) voeux (1)