observation préliminaire

Ce blog est ma création et, à ce titre, il est protégé, textes et images, par le "copyright', ou droit d'auteur (code de la propriété intellectuelle). Sauf pour un usage privé, toute reproduction sans mon autorisation est interdite.
POUR ME CONTACTER, laisser un message en commentaire.
Il est TRES IMPORTANT de lire la présentation complète de ce blog avant de consulter les messages (cliquer sur l'onglet correspondant). En effet, la cueillette des sauvages ne s'improvise pas (...) En aucun cas, les renseignements fournis dans ce blog ou les expériences culinaires personnelles relatées ici ne sauraient constituer une incitation à consommer des plantes sauvages (...), ni m'engager de quelque façon que ce soit vis-à-vis des lecteurs (...)
Dernier memo en date :
30 janvier 2016
Chers amis lecteurs, en attendant que je reprenne un par un les billets de ce blog dont certains lecteurs m'ont signalé qu'il était illisible car parfois écrit jaune sur blanc (*), je suis encore dans les temps pour vous souhaiter une très belle année 2016... Lire la suite ici http://bellessauvagesetplus.blogspot.fr/2016/01/blog-en-cours-de-restauration-non-non.html

samedi 23 mai 2009

acacia



Fleurs d'acacia égrappées pour faire des beignets en bouchée, comme sur la photo ci-dessous

Bouchées de fleurs d'acacia au sirop d'érable


Vous connaissiez tous le bois d'acacia, jaune-brun, presque imputrescible (moins que le teck), très recherché, notamment pour la fabrication de piquets de vigne ou de clôture. Vous connaissez aussi tous son odeur de miel pour être passés, lors de vos promenades, à côté (c'est un envahisseur, il y en a sur tout notre territoire national en basse altitude) lorsqu'il est en pleine floraison. Les gourmands connaissent aussi le "miel d'acacia", qui n'est qu'une appellation tolérée pour certains miels même s'ils ne sont pas d'acacia pur ! C'est compliqué, hein, la réglementation en matière d'étiquettes !

Ce bel arbre nous vient des grands espaces canadiens.

Et vous savez aussi qu'il n'a d'acacia... que le nom ! Décidément, tout est faux, chez ce bel arbre qui plaît tant ! En effet, le vrai acacia est le mimosa (un autre envahisseur, c'est même cata dans le midi !), ce merveilleux arbre à fleurs jaunes qui sent aussi très bon. Quant à notre faux-acacia, son vrai nom est le robinier, du nom des frères Robin, gentilshommes jardiniers du roi Henri IV, qui l'ont introduit en France en 1601. Le nom du genre a été dédié par Linné à Jean, qui était également botaniste, ainsi qu'à son fils Vespasien, botaniste aussi. Le premier arbre introduit est toujours visible au jardin des Plantes, où il a été transplanté de la place Dauphine, son lieu de plantation d'origine. Il a fourni beaucoup de "bébés" car c'est une plante fort drageonnante. Je ne vais pas vous saouler avec mes connaissances sur cette plante, Internet est là pour le faire bien mieux que moi. Mais, comme je l'ai dit en avant-propos, j'en parle parce que c'est un arbre que j'aime bien et dont je consomme les fleurs. En ce moment-là, c'est la pleine floraison. Je ne me lasse pas de son odeur ni de son goût, sans compter sa beauté. Tout pour me plaire, à tel point que j'en mettrais bien un dans mon jardin breton. Mais bien réfléchir avant, car si ça drageonne partout, les paysans du coin ne seraient peut-être pas d'accord ! Déjà qu'ils coupent tous les sureaux, à ma grande déconfiture !

Pour la cueillette des fleurs destinées à la cuisine, choisir les grappes bien développées mais pas en train de faner. C'est facile, il suffit de secouer légèrement la grappe, si les fleurs tombent c'est qu'elles sont dans la phase descendante, inutile de les cueillir. La tige est assez coriace, je les coupe avec des ciseaux. Eviter de cueillir en bordure de route, c'est un sage conseil qui paraît inutile, mais souvent je vois des gens qui se précipitent sur les premiers acacias qu'ils voient au bord de la route ou chemin, alors qu'il suffit de s'enfoncer un peu dans les taillis des bois pour en trouver tout autant, sans doute un peu mieux préservés de la pollution des pots d'échappement... On peut toujours le croire.


Des recettes de beignets et autres utilisations pullulent sur les blogs culinaires. Pour ma part, je trouve qu'en fin de repas, les gens sont plutôt paresseux. Les beignets de grappe entières sont jolies, mais il faut les égrapper avec la bouche pour les manger et ça ne plaît pas à tout le monde de faire cela quand on n'y est pas habitué (imagninez faire ça avec la fourchette à gâteau, il faudra de toute façon y mettre les doigts !). Aussi, souvent, quand c'est pour des invités, je fais une omelette sucrée avec les fleurs égrappées, comme ci-dessus, ou, alors des petits beignets en bouchée (voir la deuxième photo de l'article) toujours avec les fleurs égrappées, que je sers avec du sirop d'érable (canadien !) quand j'en ai sous la main... Trop bon !

NB : Pour les recettes en détail, v. sur mon blog "cuisine(s) et dépendance(s)", message du même jour.
********

6 commentaires:

  1. Ce doit être bon mais pour la cueillette, il va me falloir envoyer quelqu'un sinon... c'est rhume des foins

    RépondreSupprimer
  2. Là c'est une jolie découverte pour moi ! J'en ai l'eau à la bouche, bien que je suis comme Moun, Aaaatchouuuummm ! Mais l'idée me plais beaucoup décidemment !

    Trés belle semaine Colibri

    RépondreSupprimer
  3. Les filles, vous ne savez pas ce que vous manquez, miam !
    Merci Gwen, et bienvenue à toi dans la verdure !

    RépondreSupprimer
  4. Merci colibri!!
    je note ces recettes en prévision de la prochaine floraison

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Je souhaite vous contacter et j'ignore par quel moyen vous joindre directement donc je me permets de publier dans la catégorie commentaire mon message qui s'adresse à Bernard Bertrand.
    Nous avons un jardin potager sauvage sur les bords de Garonne depuis janvier 2010. Ce terrain appartient à la mairie de Toulouse qui n'en fait rien depuis plus de 30 ans. Jeudi dernier (2 septembre 2010), la mairie a commencé l'abattage d'un bosquet de faux-acacias qui jouxtait notre jardin. Ils en ont profité pour raser notre jardin sans avertissement et sans volonté de nous rencontrer. Nous voudrions savoir s'il est judicieux de faire une coupe à blanc d'un bosquet de faux-acacias sous prétexte d'espèce envahissante et de biodiversité car la mairie prévoit de replanter d'autres arbres à la place ? J'aurais aimé avoir votre avis sur la question. Cette coupe à blanc ne me semble pas très intelligente en terme d'écologie. Je vous remercie par avance.
    Cordialement. Mon mail : catherine_sori@yahoo.fr
    La collectif POTAGER

    RépondreSupprimer
  6. Catherine, je ne connais pas personnellement Bernard Bertrand dont j'aime bien les ouvrages que je cite parfois. S'agissant du problème que vous exposez sur le statut des bords de la Garonne et les agissements de la mairie, il semble que le terrain que vous occupez comme potager fasse partie du domaine public (fluvial), les autorités compétentes sont donc libres d'agir dans l'intérêt général sans avoir à vous en référer, surtout si vous avez planté depuis peu de temps sans acte ou autorisation écrits... Pour le reste, je ne suis absolument pas compétente pour vous donner un avis quelconque en matière de biodiversité ou d'écologie...

    RépondreSupprimer

Libellés

acacia (6) actualité (1) agaric sylvestre (1) ail des ours (1) ail triquètre (3) alliaire (4) arbres (1) arroche (1) arroche en arbrisseau (1) bardane (2) beignet (4) berce (7) bernaches (1) bette (1) bette maritime (4) betterave (1) bière (1) bigorneau (2) blogs (4) blogs amis (5) blogs recommandés (2) bonbon (1) boulettes (2) bourdaine (1) bourrache (2) bourse à pasteur (1) bretagne (13) buccins (1) calamar (1) camélia (1) champignons (6) chardonneret élégant (1) châtaigne (1) chou marin (1) ciboulette (2) clavaire crépue (1) clématite des haies (1) clitocybe améthyste (1) clitocybe laqué (1) colza (3) combava (1) compagnon rouge (2) confiture (8) consoude (6) contribution lecteurs (1) coques (3) cornouille (1) coulemelle (1) crabe vert (1) cramaillote (2) crambe maritime (1) crème dessert (1) cressonnette (1) criste (3) cross over (2) cross over (blogs) (1) cuisine exotique (1) dédicace (5) dessert (3) diplotaxis(fausse roquette) (1) dolmades (4) égopode (2) étourneau sansonnet (1) excidie glanduleuse (1) farce (2) farci (1) farcis (1) faune (1) feuille de pêcher (1) ficaire (1) fiche (3) fiches (16) fistuline hépatique (1) fleur de pissenlit (1) fleurs (2) gateau (3) gâteau (4) gelée (7) glace (2) glaucienne jaune (1) guimauve (1) histoire (1) huîtres (6) inconnues à identifier (1) jardin (4) laitue sauvage (1) lampsane (1) lavatère (1) lavatère maritime (1) lépiote élevée (1) lierre terrestre (2) liqueurs (2) livres (2) lunaire ou monnaie du pape (1) maceron (3) mahonia aquifolium (1) maquereau (1) mauve royale (3) mauve sylvestre (1) mélisse (1) merisier à grappes (1) mésanges (1) moineau domestique (1) moutarde (2) mûre (6) navet sauvage (1) nems (2) obione (2) oiseaux (2) oiseaux terrestres (1) oreille de judas (1) paillassons (1) pain (1) palourdes (1) papillon (1) pariétaire (1) passiflora caerulea (1) pause (1) pavot cornu (1) perruche (1) phytolaque (6) pic noir (1) picridie (1) pinson des arbres (1) pissenlit (7) plantes sauvages (1) pleurote (2) poisson (2) poule au riz (1) praires (1) printemps (2) pruneau (1) prunelle (1) prunes (4) pub (1) purée (1) quiche (1) ravenelle (1) réédition (1) rencontres (1) renouée du Japon (5) résolutions (1) rhododendron (2) risotto (1) ronce (1) rumex (1) salade (3) salades (1) sambos (1) sirop (3) sorbier des oiseleurs (3) soupe (5) souvenir (1) sureau (7) tag (1) tanaisie (1) tartinades (1) tempête (1) tourteau (1) trémelle (1) tussilage (2) violette (1) voeux (1)